Pondéralement vôtre...

...

07 octobre 2008

Obèse.

Grosse, ronde, femme forte, costaud. Autant de qualificatifs pour désigner l'obésité. J'ai eu envie de réfléchir sur ce que pouvait apporter comme sens l'adjectif "obèse" car jusque là il m'avait paru être le terme le plus approprié pour désigner les personnes, qui comme moi, ont un excédent important de poids.

Obèse provient du latin "obesus" dérivé de "Obedere" qui signifiait "ronger/miner" et composé de "edere" qui voulait dire "manger". "Obesus" était utilisé au sens de "qui dévore". Aujourd'hui obèse désigne un excès d'embonpoint.

Actuellement le mot "obèse" est utilisé à toutes les sauces : dans le jargon médical qui parfois parle de "personne en surpoids ou en surcharge pondérale" avec un art de la périphrase pas beaucoup plus diplomatique, mais aussi et surtout dans les médias qui me donne l'impression de transformer l'obèse en un monstre de gras ! Les dernières campagnes alimentaires sont pour lutter contre l'obésité, les cantines travaillent leurs menus pour ne pas faire des enfants "obèses", on parle d'éventuelles taxes sur les sucreries pour inciter les gens à manger des fruits et légumes (mais on ne parle pas non plus de baisser le prix des fruits et légumes quand ceux-ci deviennent de moins en moins à la portée des porte-monnaie des familles modestes  ! Foutage de gueule, donc ! ). L'obèse est donc un archétype : celui qui mange trop gras, trop salé, trop sucré. Ainsi on pensera la plupart du temps que je ne me nourrie uniquement de sucreries, de hamburgers, de beurre, de chocolat (bon ok, ça c'est presque vrai :p), et aussi que je ne fais pas de sport , le slogan "manger bouger" en est la preuve. Il y a une certaine psychose de l'obésité qui s'installe, pour moi ce n'est pas comme ça que l'on pourra arriver à traiter le problème, et surtout pas en culpabilisant encore plus les "obèses" qui auront plutôt tendance à se réfugier dans le plaisir de la nourriture ou la profusion de nourriture plutôt que de travailler sur le problème qui peut nuire à leur santé.

Le mot "obèse" est-il donc plus gratifiant que "gros" ou "gras" ? Gros , gras, en voilà des adjectifs bien péjoratifs ! On cerne de suite l'état physique, on sait que c'est plein de bourrelets et que ça ne répond pas à cette foutue norme prônée à droite à gauche ! Mais GROS et GRAS sont des adjectifs de "représentation physique". Dire "il est gros", c'est dire qu'on le voit "gros", ce n'est pas forcément incriminer immédiatement un possible mode alimentaire.

"Obèse" est pourtant l'adjectif que j'utilisais pour me décrire, parce que pour moi c'était un terme médical qui n'impliquait pas forcément une mauvaise alimentation. Mais depuis quelques temps, ce mot sort de la bouche de tout le monde, des hauts-parleurs avec cette idée que l'obèse mange 24h/24h de la merde pleine de calories. Du point de vue étymologique, en plus, c'est un mot beaucoup plus sournois !

Le vrai problème, ce n'est pas tant qui est obèse ou non et comment se nourrit ou non l'obèse. Le vrai problème c'est l'utilisation abusive qu'on peut en faire, c'est la caricature à l'extrême, la dramatisation,  les étiquettes que l'on colle sans vraiment réfléchir.

Alors parlez de moi comme étant juste la grosse wawaa, ça m'ira. De toutes manières, je m'en fiche même si j'adorerai que de temps en temps on oublie de coller bêtement des qualificatifs aux gens.

Posté par wawaa à 18:20 - Termes techniques - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire